La fessée érotique : pourquoi la pratiquer ?

fessée

Lorsque nous pensons au sexe, cela a tendance à libérer notre créativité. La fessée érotique n’est qu’une des nombreuses pratiques sexuelles que les gens ont développées au fil du temps pour rendre le sexe plus intéressant. Mais cela ne veut pas dire qu’elle n’a pas été controversée et qu’elle n’a pas provoqué un grand débat des deux côtés de la question. Toutefois, plusieurs personnes la pratiquent et vous allez aussi découvrir ici pourquoi.

La fessée : oui ou non ?

Imaginez que vous êtes avec votre partenaire, et que vous commencez tout juste à être intimes. Puis, il vous attrape et vous murmure : « Donne-moi une fessée ». Vous êtes d’abord nerveux à l’idée de répondre. Vous ne savez pas si vous en avez envie ou non. En fin de compte, tout dépend de votre jugement personnel et de ce qui vous convient.

La fessée est une forme d’activité sexuelle. Elle implique une domination consensuelle et mesurée, qui procure une stimulation mentale et sexuelle. Bien que chaque couple ou groupe puisse être différent et avoir des préférences différentes quant à la dureté de la fessée, la fessée reste un acte mineur contre le corps.

Il existe également des contextes éthiques, moraux ou sociaux intéressants à connaître en ce qui concerne cette pratique sexuelle courante et taboue.

Violence injustifiée ou manifestation de la spontanéité sexuelle ?

Plusieurs avantages

Il faudrait d’abord savoir que la fessée n’est pas une pratique sadomasochiste. Ce n’est pas une pratique humiliante. Elle est érotique et se pratique entre des adultes consentants. Elle vous aide à dépasser vos complexes. Vous trouvez un certain sentiment de liberté, car vous sortez de la routine. Par surcroit, la fessée augmente l’excitation. L’écart entre la douleur et le plaisir n’est pas aussi grand qu’on peut le penser.

Selon la psychiatrie

Pendant longtemps, et jusqu’à très récemment, la psychiatrie et la médecine générale ont considéré que ces pratiques étaient infâmes et méritaient un suivi psychiatrique. Ce n’est que lorsque de nouvelles définitions sont apparues dans la psychiatrie moderne que ces disciplines ont cessé de considérer les jeux sexuels liés à la fessée comme des pratiques immondes.

admin

admin-llbrt

Top